Ces 2 professions ont un objectif commun : redonner de la mobilité au niveau des zones qui en ont perdu.

En cas d’entorse par exemple, le kiné va davantage axer son travail sur la zone atteinte.
Son rôle sera surtout rééducatif après un traumatisme afin de récupérer toute la souplesse et mobilité de l’articulation.
Il complètera son traitement par des massages, étirements, renforcements musculaires…
Ce travail de rééducation se fera dans le temps contrairement au travail ostéopathique qui se fera à l’instant T.

A terme, une fois que le kinésithérapeute aura récupéré l’ensemble de la mobilité, le patient pourra consulter l’ostéopathe qui travaillera de manière globale pour rééquilibrer l’ensemble du corps.
L’ostéopathe aura un rôle préventif en cas de traumatismes.